Contrairement à la traduction, qui traite du transfert de l’écrit d’une langue à une autre, l’ interprétation, traite exclusivement de la communication orale. Au fil du temps, les besoins croissants de communication humaine et « l’abolition » des frontières géographiques grâce aux développements technologiques créent également constamment de nouvelles données en matière d’interprétation.

Avec les données actuelles, nous pouvons distinguer 5 types fondamentaux d’interprétation, avec leurs avantages et inconvénients :

1-Interprétation simultanée

L’interprète traduit en même temps l’orateur, à travers la « cabine », c’est-à-dire la cabine de traduction. Ce type d’interprétation, idéal pour les événements comportant plus de deux langues, nécessite l’utilisation d’équipements particuliers (cabines, écouteurs, microphones). Il a été utilisé pour la première fois lors du procès de Nuremberg en 1945. Il s’est rapidement imposé comme la forme d’interprétation incontournable pour les conférences internationales multilingues.

Avantages : c’est le type d’interprétation le plus recherché, en raison du gain de temps qu’il implique, mais aussi parce qu’il peut être assuré simultanément dans plusieurs langues, créant des ponts de communication avec différents publics en temps réel.

Inconvénients : le coût du matériel nécessaire, mais aussi l’infrastructure logistique nécessaire, ont parfois un effet dissuasif. Plus encore, lorsqu’il s’agit d’événements de petite taille avec un budget limité.

2-Interprétation consécutive

Il s’agit d’un type d’interprétation exigeant, qui s’appuie essentiellement sur la très bonne mémoire à court terme de l’interprète, sur les notes bien structurées qu’il conserve et sur l’expérience de l’orateur et de l’interprète.

L’orateur fait des pauses de temps en temps pour permettre à l’interprète de traduire vers l’autre langue en fonction des notes qu’il a prises.

Avantages : Il ne nécessite aucun équipement technique, réduisant ainsi les coûts et les actions préparatoires requises. C’est une bonne solution pour les événements avec peu de participants.

Inconvénients : La durée de l’événement est plus que doublée, puisque ce qui est diffusé est entendu séquentiellement, d’abord dans une langue puis dans l’autre. De plus, cela est pratiquement impossible pour plus de deux langues de travail.

3- Interprétation chuchotée

Comme en interprétation simultanée, en chuchotée ou en chuchotage (le terme français est largement utilisé), l’interprète traduit « à voix basse » et en même temps à un nombre limité d’auditeurs, à proximité desquels il est assis.

Avantages : Comme pour l’interprétation consécutive, aucun matériel n’est requis. De plus, l’interprétation a lieu simultanément, en suivant de près le programme de l’événement.

Inconvénients : C’est un processus très exigeant et laborieux pour l’interprète. En effet, contrairement à l’interprétation simultanée, il interprète dans une salle ouverte. Ceci l’oblige à garder sa voix à un décibel très bas pour ne pas déranger les autres participants. De plus, précisément pour les raisons ci-dessus, il ne convient pas pour de longues périodes.

4-interprétation de liaison

Essentiellement, il s’agit d’une solution de dernier recours lorsqu’une combinaison linguistique n’est pas prise en charge par des interprètes professionnels. Dans ce cas, l’interprétation de liaison est la seule solution. Elle fait, en effet, office d’intermédiaire entre les langues. Imaginons que nous ayons besoin d’une interprétation du danois vers le grec. Il n’existe pratiquement pas d’interprètes professionnels dans cette combinaison. Dans ce cas, nous faisons appel à des interprètes danois et anglais de l’étranger. En outre et en même temps, depuis une autre cabine, des interprètes grecs traduiront leurs collègues de Anglais.

Avantages : C’est la seule solution dans les cas où la combinaison de langues requise n’est pas prise en charge.

Inconvénients : Il s’agit d’une « communication en chaîne », dans laquelle aucun maillon ne doit être plus faible que les autres. Cela nécessite une excellente coordination entre les interprètes et des normes professionnelles très élevées. Dans le même temps, le coût fait plus que doubler, puisqu’il faut deux fois plus d’interprètes et de matériel en double.

5 interprétation simultanée à distance

Il s’agit de la solution la plus moderne en matière de services d’interprétation. Le recours à ce type spécifique d’interprétation s’est littéralement développé pendant la pandémie, même s’il était également apparu sous des formes moins sophistiquées les années précédentes. Cependant, ses avantages sont tels que nombreux sont ceux qui pensent qu’il est là pour rester. Essentiellement, cela « libère » les interprètes de l’exigence d’une présence physique, puisqu’il leur permet de travailler à distance, soit depuis leur domicile, soit depuis des hubs spécialement configurés .

L’interprétation à distance peut être effectuée entièrement en ligne ou dans un environnement « hybride ». Dans ce dernier cas, certains interprètes travaillent sur place tandis que d’autres travaillent à distance. De plus, grâce à ces plateformes, des données statistiques sur l’événement, et un enregistrement de l’événement sont proposés.

Avantages : Les coûts sont considérablement réduits, puisque les frais de déplacement, de nourriture et d’hébergement des interprètes sont nuls. De surcroit, il n’est pas nécessaire de transporter et d’installer des équipements encombrants et coûteux. Enfin, la possibilité d’une interprétation simultanée en plusieurs langues est donnée, grâce à des procédures beaucoup plus simples.

Inconvénients : Cette formule suppose un équipement et une infrastructure adéquats, tant de la part des interprètes que de la part des organisateurs et des participants. En outre, la participation de nombreux intervenants en ligne crée aujourd’hui un sérieux défi. En effet, la qualité de connexion internet est un facteur fondamental de réussite ou d’échec de l’événement. De plus, les interprètes, outre la pression de leur propre travail, sont très souvent confrontés à une très mauvaise qualité sonore. Ceci rend leur travail beaucoup plus ardu.

Conclusion

Vous avez pris connaissance des cinq types d’interprétation qui se présentent à vous. La sélection d’un type d’interprétation reste relativement simple. Elle est, en effet, liée au contexte dans lequel la mission d’interprétariat va se dérouler. En revanche, la sélection d’un interprète est plus complexe. En effet, elle repose sur deux critères à prendre en compte : soft skills et hard skills. Les soft skills désigne à la fois l’intelligence relationnelle, les capacités de communication, le caractère, les aptitudes interpersonnelles. Les hard skills concernent les compétences spécialisées techniques ou académiques acquises par l’interprète.

Afin de sélectionner un(e) interprète(e) adapté(e) à vos besoins il est préférable de confier cette mission à une agence de traduction spécialisée. Elle veillera à constituer des équipes d’interprètes compétents. Elle vous proposera un(e) interprète spécialiste dans votre domaine afin de répondre à vos exigences.