Le basque : plus d’un million de locuteurs

Le basque, langue d’Europe occidentale la plus ancienne

Le basque est une langue ergative et agglutinante. C’est la langue traditionnelle parlée au Pays Basque, et surtout la seule langue que l’on ne peut affilier à aucune autre langue. Autrefois appelé aquitain, le basque est la langue d’Europe occidentale la plus ancienne encore vivante.

En 2016, 700 300 locuteurs bascophones de seize ans et plus en Espagne et 51 202 au Pays Basque français ont été recensés. Le basque est aussi parlé dans sa diaspora.

La langue basque comporte une grande diversité dialectale : le guipuscoan, le navarro-labourdin, et 5 ou 7 dialectes très ressemblants. En fin d‘année 1960, un basque unifié a été mis en place afin d’être compris de tous, par l’Académie de la langue basque.

  • Les unilingues bascophones, qui parlent uniquement le basque, en France et en Espagne représentent 20 000 personnes.
  • Le bilingues bascophones dits « actifs » qui parlent à la fois le basque et une autre langue (espagnol ou français).
    • Les bilingues avec le français ou l’espagnol dominant.
    • Les bilingues qui ont intégré la basque au même niveau que l’autre langue (français, espagnol, etc.).
  • Les bilingues bascophones dits « passifs » qui lisent ou comprennent le basque mais ne le parlent que peu.

Aujourd’hui, le basque unifié est utilisé dans tous les domaines qui touchent à la population comme l’administration, l’enseignement, la littérature, la presse, les émissions de radio et de télévision, Internet, etc.

La Traduction de vos documents en Basque avec Eu Coordination, agence de Traduction et d'Interprétation.

Eu Coordination, l’agence de traduction pour vos besoins en basque.

Les particularités du basque

Les règles de prononciation, de grammaire, de l’alphabet et de la ponctuation

La grammaire basque est très originale. En revanche, 75% du vocabulaire est voisin de celui des langues telles que le celte, l’aragonais, le gascon, le français, l’espagnol et le latin.

Les principales particularités :

“Izan”, le verbe le plus important utilisé pour les auxiliaires « être » et « avoir » peut supporter plusieurs formes différentes (175). On ne conjugue souvent que l’auxiliaire du verbe, il s’accorde avec le sujet et les compléments dits directs et indirects.

  • L’opposition entre le genre féminin et masculin n’existe pas, à l’exception des verbes lorsqu’on emploie le tutoiement.

Le basque est une langue à déclinaison : le pronom, l’adjectif, le nom et l’infinitif se déclinent selon la fonction grammaticale dans la phrase (sujet, complément, attribut).

  • Il existe entre 11 et 16 cas comme le nominatif, le datif, l’ablatif, le génitif, le locatif, etc.

Le système numérique basque est similaire à l’ancien français, gaulois et à l’actuel breton, il est vigésimal (basé sur le nombre 20). Exemple : 10 se dit hamar en basque, 20 est hogoi, 30 se traduit donc par hogoi ta hamar.

A la différence de la syntaxe française du type sujet + verbe + objet, la syntaxe basque diffère, le verbe est à la fin de la phrase : sujet + objet + verbe. La langue s’écrit avec l’alphabet latin. L’ensemble des lettres se prononce sauf le « h » qui est muet dans la plupart des dialectes.

La Traduction de vos documents en Basque avec Eu Coordination, agence de Traduction et d'Interprétation.

Eu Coordination vous accompagne pour la traduction de vos documents de/vers le basque.

Les particularités du basque

Les règles de prononciation, de grammaire, de l’alphabet et de la ponctuation

La grammaire basque est très originale. En revanche, 75% du vocabulaire est voisin de celui des langues telles que le celte, l’aragonais, le gascon, le français, l’espagnol et le latin.

Les principales particularités :

“Izan”, le verbe le plus important utilisé pour les auxiliaires « être » et « avoir » peut supporter plusieurs formes différentes (175). On ne conjugue souvent que l’auxiliaire du verbe, il s’accorde avec le sujet et les compléments dits directs et indirects.

  • L’opposition entre le genre féminin et masculin n’existe pas, à l’exception des verbes lorsqu’on emploie le tutoiement.

Le basque est une langue à déclinaison : le pronom, l’adjectif, le nom et l’infinitif se déclinent selon la fonction grammaticale dans la phrase (sujet, complément, attribut).

  • Il existe entre 11 et 16 cas comme le nominatif, le datif, l’ablatif, le génitif, le locatif, etc.

Le système numérique basque est similaire à l’ancien français, gaulois et à l’actuel breton, il est vigésimal (basé sur le nombre 20). Exemple : 10 se dit hamar en basque, 20 est hogoi, 30 se traduit donc par hogoi ta hamar.

A la différence de la syntaxe française du type sujet + verbe + objet, la syntaxe basque diffère, le verbe est à la fin de la phrase : sujet + objet + verbe. La langue s’écrit avec l’alphabet latin. L’ensemble des lettres se prononce sauf le « h » qui est muet dans la plupart des dialectes.

Le saviez-vous ?

Illustration le saviez-vous en Basque. Eu Coordination agence de traduction de/vers le Basque.
Illustration le saviez-vous en Basque. Eu Coordination agence de traduction de/vers le Basque.
Illustration le saviez-vous en Basque. Eu Coordination agence de traduction de/vers le Basque.

Quelques proverbes basques

Illustration proverbe en Basque. Eu Coordination agence de traduction de/vers le Basque.
Illustration proverbe en Basque. Eu Coordination agence de traduction de/vers le Basque.
Illustration proverbe en Basque. Eu Coordination agence de traduction de/vers le Basque.

Discutons ensemble de votre projet de traduction de/vers le basque

Contactez-nous